Judith et Holopherne, 1990, BDadult, CAP ( J Carton )


 

 

 

Thème biblique extrêmement connu de la culture classique et de la peinture ancienne...
Si l'on montrait dans nos medias ou BDs les flots de sang à nos contemporains, comme on les montrait dans les tableaux anciens, ils s'évanouiraient de peur (croit-on), craignant que le "basic instinct" des Mass-Murders n'entreprenne aussitôt de décapiter la moitié de la population mondiale...(C'est du moins ce que pensent nos censeurs hystériques et puritains en 2006 ... Il y a donc un problème et sans doute, une regression de la representation...)



Dans cette version BD peinte de Judith et Holopherne ; "Le Corps" s'expose assez à nu à l'air ambiant pour faire sentir que la cruauté peut l'atteindre à tout moments... Abscence de protection, mais aussi défi de la Sensualité jetée comme la grand-voile sur la nef du monde, pour une fuite en avant éperdue....
D'où ces jeux d'apprivoisements du "glaive" redoutable d'Holopherne pour Judith....
Pour elle, Holopherne est un homme-cheval, un étalon, un centaure colossal.... Le membre en colère de ce monstre est capable de retourner les visceres des jeunes violées comme on le fait en vidant les poissons de leurs entrailles... Judith a donc fort à faire, et à risquer !